Écouter Carl Bastien

Carl Bastien

Médias

  • Biographie

    • « Un homme au talent, à l'instinct et au goût irréprochable »

      (Patrick Marsolais - Voir Montréal)

      Carl Bastien a suivi une formation en musique au cégep de Trois-Rivières à la fin des années 80, mais c'est de façon autodidacte qu'il a fait l'apprentissage des technologies d'enregistrement et de conception sonore qu'il maîtrise aujourd'hui et qui font de lui l'un des réalisateurs les plus prolifique de Montréal.

      En effet, et il l'affirme lui-même, Carl Bastien est une véritable bête de studio. C'est que depuis l'enfance, la curiosité lui fait trafiquer et décortiquer la musique et les sons. Déjà, vers l'âge de 6 ans, Bastien s'amuse à enregistrer tout ce qui lui tombe dans l'oreille, à jouer avec les sonorités, créant des trames sonores pour des pièces ou des films fictifs.

      C'est en 1999 que Carl Bastien fait son entrée en scène en tant que claviériste de Jean Leloup. Peu après, il signe le mixage de l'album Carpal Tunnel Syndrome de Kid Koala.

      En 2000, il est musicien et co-réalisateur du premier album éponyme de Dumas et mixe Vegetation = Fuel de Freeworm. Carl travaille également au mixage et au traitement sonore de Déflaboxe, de Daniel Bélanger, qui paraîtra 3 ans plus tard.

      En 2001, avec Daniel Bélanger, notre homme-orchestre dirige le mixage, la prise de son et la co-réalisation de Rêver mieux, sans oublier sa participation active et créative à l'élaboration de l'ambiance sonore du projet. Cette collaboration est fructueuse puisque Rêver mieux récoltera 7 Félix au Gala de l'Adisq l'année suivante, dont un pour la réalisation et un autre pour le spectacle de l'année où Bastien y est directeur musical. L'album est également en nomination pour la qualité de la prise de son et du mixage.

      En 2002, Carl veille au mixage et au traitement sonore d'Aquanaute, le premier album d'Ariane Moffatt ainsi qu'au second disque solo de Marc Déry, À l'avenir.

      En 2003, Carl réalise le second album de Dumas, Le cours des jours, qui propose des tableaux aux teintes aussi lumineuses que variées. Il sera rapidement encensé, autant par les fans que par la critique; il obtiendra deux nominations au Gala de l'Adisq cette année-là.

      En plus de trouver du temps pour assurer la direction musicale de la tournée Rêver mieux de Daniel Bélanger en 2002 et 2003. Carl co-réalise le nouvel album de Freeworm, Solar Power.

      Après un an passé à enregistrer ses propres créations, c'est le 15 octobre 2003 que son premier album solo voit le jour. Le projet s'intitule Stone County Players et l'album : Extra lovin'. Un disque où Carl Bastien se fait plaisir, en amalgamant sans compromis aucun, les influences qui ont nourri sa jeunesse à ses recherches sonores actuelles.

      En 2004, en collaboration avec Dumas, Carl réalise, compose et mixe la musique, ainsi que la trame sonore du film Les aimants, réalisé par Yves P. Pelletier. Il se retrouve ainsi en nomination au Gala de l'Adisq dans la catégorie « arrangeur de l'année » et remporte en 2005 le Jutra de la Meilleure musique de film. La même année, Carl Bastien (ré) interprète deux pièces sur l'album Jaune 2005, projet visionnaire autour de l'album phare de Jean-Pierre Ferland, paru 35 ans plus tôt.

      En novembre 2005 voit le jour le deuxième album d'Ariane Moffatt, Le coeur dans la tête – déjà certifié or - dont Carl assure la co-réalisation, tout en y faisant quelques apparitions en tant que musicien.

      Au printemps 2006, Carl Bastien réalise Exodus, le premier album solo de Paul Kunigis, chanteur du groupe Jeszcze Raz. En août 2006, Bastien est en studio avec Dumas, afin de travailler à la réalisation de son troisième album, dont la sortie est prévue au mois de novembre. À travers ces multiples collaborations, il trouve l'énergie créatrice pour co-réaliser le tout nouvel album de Daniel Bélanger à paraître en 2007.

      Le 24 octobre 2006 marque la réapparition du projet des Stone County Players auquel se greffe entre autres Jocelyn Tellier, Alex McMahon et Jean-Philippe Gonclavez. Cet album double comprend l'enregistrement d'un spectacle donné au Va-et-Vient en mars 2005 ainsi qu'une session de studio inédite, réalisée à l'époque où le premier album, Extra Lovin', fut enregistré. Par le Live en studio, Carl Bastien souhaite ainsi offrir aux amoureux de musique un accès à son univers musical intime et spontané.

      Depuis l'enfance Carl Bastien n'a qu'un objectif, se battre pour le respect de la musique ainsi que pour la sauvegarde de la qualité des enregistrements sonores. Un combat pacifique à suivre de près.

  • Dossiers de presse

  • Photos / pochettes

Inscrivez-moi à l’infolettre Audiogram

  • Notre infolettre Audiogram présente en primeur l’actualité de nos sorties d’album, tournées de spectacle et promotions de boutique en ligne.

Vous comprenez qu’en soumettant ce formulaire, vous autorisez Audiogram à communiquer par voie électronique avec vous.

Vous pouvez retirer votre consentement en tout temps, en vous désabonnant grâce au lien présent dans le bas de chaque communication que vous recevrez.