Biographie

Né le 24 juin 1934 à Montréal, Jean-Pierre Ferland est un auteur-compositeur-interprète, qui a à son actif plus de 450 chansons et 30 albums lancés en carrière. S’ajoutent à cette production quatre comédies musicales dont une en cours d’écriture depuis 2008, Madame Simpson.

Il écrit ses premières chansons durant les années 60, qui forment sa période bleue. Parmi elles-ci figurent Ton visage, Les immortelles, Les Fleurs de Macadam et Feuille de gui. À la même époque, Jean-Pierre Ferland compose le thème des émissions Du côté de chez Lise et Les Couche-Tard.

Au cours des années 70, la période jaune, Jean-Pierre Ferland lance l’album Jaune, consacré depuis « meilleur album du Québec » par un jury composé de journalistes et de personnes influentes de l’industrie de la musique. À la télévision, il anime successivement les émissions Station Soleil, Tapis rouge, L’Autobus du show-business et Ferland/Nadeau.

Durant la période 1980-2007, Jean-Pierre Ferland fait paraître, entre autres, un album éponyme ainsi que l’album Écoute pas ça. Il fait deux tournées de spectacles dont la dernière, Trois fois Ferland. La représentation finale a lieu le 13 janvier 2009 au Centre Bell devant 13 500 personnes. Il anime aussi l’émission radiophonique estivale Écoute pas ça sur la première chaîne de Radio Canada.

Nombreux sont ses engagements communautaires, entre autres, le rosier Jean-Pierre Ferland dont les profits sont versés aux femmes en difficulté. L’artiste travaille présentement à l’élaboration d’un spectacle-bénéfice pour sauver la petite église de son village, Saint-Norbert. C’est sans compter qu’il vient de prendre part au spectacle Ensemble pour Haïti.

Il existe à ce jour une biographie, Ferland ─ Hey Boule de gomme, s’rais-tu dev’nu un homme ?, écrite par Sophie Durocher ainsi qu’une vingtaine de biographies télévisuelles. Une biographie, sous la signature de Marc-François Bernier, est aussi en cours d’écriture.

Plus d’une trentaine de prix, distinctions et hommages au Québec et à l’étranger ponctuent la carrière de Jean-Pierre Ferland entre 1962 et 2009. Mentionnons, par exemple, la chanson Feuille de gui qui, dès 1962, lui vaut deux prix. Non content de remporter le premier prix du concours Chansons sur mesure de Radio-Canada, avec cette chanson, Jean-Pierre Ferland décroche le Grand prix de la chanson au Festival international de la chanson française à Bruxelles. La même année, il obtient le Prix d’interprétation au Festival de la chanson de Sopot en Pologne, qu’il recevra de nouveau en 2001. Fait peu commun, Jean-Pierre Ferland décroche deux Grands prix de l’Académie Charles-Cros : le premier, en 1968, pour son huitième album (Marie-Claire et Je reviens chez nous) et le second, en 1977, pour l’album Une fois cinq qu’il signe avec Robert Charlebois, Yvon Deschamps, Gilles Vigneault et Claude Léveillée.

Jean-Pierre Ferland est récipiendaire de trois prix Miroir du Festival d’été de Québec (2001, 2004 et 2006). Parmi ses distinctions récentes, notons qu’il est nommé chevalier de l’Ordre national du Québec en 2003 et qu’il fait partie, depuis 2007, du panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. La même année, il est nommé grand chevalier de l’Ordre académique honneur et mérite du Mouvement parlons mieux, et personnalité de la semaine par La Presse, en collaboration avec Radio-Canada. En 2008, il reçoit le prix Sylvain-Lelièvre de la Fondation SPACQ (Société professionnelle des auteurs compositeurs du Québec) et le Prix des arts Maximilien-Boucher de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Lanaudière. En 2009, il est honoré par l’Assemblée nationale à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie et reçoit la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale. La même année, il remporte un disque d’or pour son album Bijoux de famille. Enfin, le 17 mars 2010, il est décoré de l’insigne d’Officier de l’Ordre de la Pléiade, ordre de la Francophonie et du dialogue des cultures.