Écouter Paul Piché

Paul Piché

Actualités

Plus de nouvelles

Vidéos

Médias

  • Biographie

    • Depuis plus de vingt-cinq ans, Paul Piché s'impose comme l'un des auteurs-compositeurs les plus importants de la scène musicale québécoise. Prenant directement racine dans notre héritage culturel, sa poésie est franche et directe tout en demeurant d'une finesse et d'une subtilité remarquables. Abordant des thèmes sociaux qui lui tiennent à cœur ou chantant simplement l'amour avec ses joies et ses tourments, Paul Piché sait toucher par la sincérité et la franchise qui habitent son propos.

      Dès ses débuts, en 1976, Paul Piché a marqué l'histoire de la chanson québécoise. Son premier album, À qui appartient le beau temps?, vendu à plus de 100 000 exemplaires (disque platine), s'est vite imposé comme l’un des disques-clés de la décennie 70. Depuis, Paul Piché n'a cessé d'accumuler les succès. On a pu le voir et l'entendre lors de plusieurs festivals et événements spéciaux au Québec ainsi qu'en France, à La Rochelle, en Belgique, au Millénaire de Bruxelles, et en Suisse, au Festival de Nyon.

      En 1986, les disques L'escalier et Nouvelles d'Europe remportent un vaste succès populaire et, dans leur foulée, Paul Piché lance un album double enregistré en spectacle au Spectrum de Montréal, Intégral, qui regroupe l'ensemble de son œuvre. En novembre 1988, après une absence de deux ans, Paul Piché revient à la charge avec Sur le chemin des incendies.

      Au printemps 1989, Paul Piché incendie l'une après l'autre les cinq scènes les plus importantes de la ville avec la Tournée de Montréal : le Club Soda, le Spectrum, le Théâtre Saint Denis, le Théâtre Outremont et la salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts. Quelques mois plus tard, il récidive en prenant d'assaut le Centre sportif de l'Université de Montréal, une salle de 4000 places. En plus de participer à de nombreux festivals d'été, dont celui de Québec où il se voit décerner le prix du Spectacle le plus populaire, il prend part aux premières FrancoFolies de Montréal, au mois de septembre.

      L'année 1990 aura été celle de la consécration pour Paul Piché. En plus de conclure sa tournée de spectacles par un enregistrement diffusé dans le cadre des Beaux dimanches, à Radio Canada, Paul participe aux festivités de la Saint Jean Baptiste sur les plaines d'Abraham et à l'île Sainte Hélène devant plus de 200 000 personnes. Sur le chemin des incendies est disque platine (100 000 exemplaires vendus). Paul Piché est également de la Fête à Vigneault lors des deuxièmes FrancoFolies de Montréal, un hommage aux trente ans de carrière du chansonnier. Quelque temps après, La Presse le consacre Personnalité de l’anné 1990, catégorie Chanson.

      En 1991, il donne quelques spectacles (Festival d'été de Québec et le Forum en fête) en plus d'entreprendre l'écriture d'un nouveau disque, qu'il poursuit en 1992.

      C'est à l'automne 1993 qu'est lancé L'Instant, un disque intime et mature porté par l'amour et où les gens de son pays ne sont pas en reste. Car Piché est resté fidèle à lui-même, poète et intègre. Il participe, en août 1994, à l'événement spécial La Symphonie du Québec, présenté dans le cadre des FrancoFolies de Montréal, y interprétant quelques chansons accompagné d'un orchestre symphonique.

      Après cinq ans d'absence, son retour officiel sur scène a lieu au Spectrum avec une série de spectacles automnaux qui obtiennent un succès fulgurant auprès de la critique et du public. En novembre, il est nommé Patriote de l'année par la Société Saint Jean Baptiste de Montréal. Paul Piché est plus que jamais d'actualité.

      Après plusieurs supplémentaires, il entreprend une tournée à la grandeur du Québec, au printemps 1995, avant de revenir chanter à Montréal, en mai. Il offre finalement son dernier spectacle montréalais, au Spectrum, dans le cadre de la septième édition des FrancoFolies de Montréal devant un auditoire surchauffé. Cette prestation mémorable est d’ailleurs enregistrée pour la télévision. Porte-parole des artistes québécois pour la souveraineté, Paul Piché est l'une des figures importantes du grand spectacle Artistes pour la souveraineté, qui a lieu au Forum de Montréal à la fin du mois de septembre, quelques semaines avant le référendum.

      En juin 1996, l’album double L’un et l’autre est lancé sur le marché et propose une rétrospective de son œuvre. Paul Piché se rend ensuite en France pour y offrir un spectacle dans le cadre d’une soirée toute québécoise, aux FrancoFolies de La Rochelle. En 1997 et 1998, l’auteur-compositeur se consacre à l’écriture de nouvelles chansons.

      Quelques semaines après que l’album L’un et l’autre ait dépassé le cap des 100 000 exemplaires vendus (disque platine), Paul Piché effectue un retour fort émouvant qui ne laisse personne indifférent. Il lance, le 9e jour du 9e mois de l’an 1999, un 9e album intitulé Le Voyage. Il y expose 9 tableaux où la vie, la mort, l’amour, le désir, le destin, la liberté et l’histoire prennent vie et sont les principaux acteurs du voyage d’un homme debout, les deux pieds sur terre, conscient que la vie est à la fois forte et fragile. Un album-concept, une fresque, un long métrage qui a pour thème principal grandir et être soi-même… à sa hauteur.

      Le printemps 2000 est marqué par le grand retour sur scène de Paul Piché ! Accompagné du guitariste Rick Haworth, du bassiste Mario Légaré, de Jean Sébastien Fournier aux claviers et de Pierre Hébert à la batterie, il séduit une dizaine de villes du Québec avant de prendre d’assaut le Spectrum de Montréal et le Capitole de Québec. Sous les éclairages de Gatien Ouellet et dans un environnement scénique signé Yves Archambault, (l’affichiste du Festival International de Jazz de Montréal à qui l’on doit également l’imagerie visuelle de l’album), le loup blanc offre avec la force et la générosité qu’on lui connaît les pièces de son nouvel album. Les réactions sont unanimement élogieuses.

      Après avoir conquis le cœur de plus de 75 000 spectateurs et visité plus de 50 salles partout au Québec, Paul Piché poursuit sa tournée et revient pour une quatrième fois présenter son spectacle à Montréa, en mars 2001, cette fois-ci pour l’inauguration du Théâtre Outremont. Paul continue à sillonner les routes jusqu’en décembre 2001. Rendez-vous privilégié avec la liberté, la lucidité, la générosité, le désir, l’amour et l’espoir.

      Amant de l’environnement, on a pu le voir défendre la sauvegarde des rivières québécoises. À l’été 2002, il parcourt d’ailleurs 550 km à vélo afin de remettre une lettre au gouvernement du Québec. Le but de son périple? Convaincre les élus de ne pas construire de minicentrales hydroélectriques sur les rivières québécoises. Paul Piché se fait également porte-parole de l’opération Adoptez une rivière en plus de célébrer l’Année internationale de l’eau avec J’ai trouvé l’eau si belle, un spectacle engagé, présenté en avril 2003 au Métropolis, à Montréal, en compagnie des Luck Mervil, Richard Desjardins et Daniel Boucher, et diffusé le même mois sur les ondes de TVA.

      À l’automne 2004 est lancé un disque audacieux, Paluche 3.14, sur lequel diverses célébrités de la scène électro-urbaine montréalaise ont pris l’initiative d’interpréter les grands classiques de Paul Piché. Pendant ce temps, à l’écart du tumulte, l’auteur-compositeur-interprète s’est remis à l’écriture d’un nouvel album, laissant ses nombreux fans languir de découvrir ses nouvelles pièces originales.

      En août 2006, Paul Piché se produit avec 300 choristes au Grand Théâtre de Québec dans le cadre de la Semaine internationale de la chanson. Le spectacle Cœur à chœur a par la suite été présenté à La Baie, en septembre, et à la Place des arts à Montréal, en octobre.

      Expert dans l'art de manier la plume, Paul Piché lance son premier livre en novembre 2007. Ayant pour titre Déjà vu - La Formule algébrique [2 (x-80)+45] de notre inconscient collectif ?, l'auteur-compositeur-interprète entreprend de défricher le sol de l'inconscient collectif par l'intermédiaire de cet ouvrage, qui se veut une célébration des mystères du passage du temps.

      Paul devient passeur pour l'édition 2009 du Festival Petite-Vallée. Simultanément, il termine une série de concerts intimes durant lesquels il interprète certaines des chansons qu’il vient d’écrire et considère endisquer. Cette démarche lui permet de donner une âme et un ton aux nouvelles compositions, de sorte qu’à son arrivée en studio en compagnie des musiciens qui l’entourent depuis de nombreuses années, Paul Piché présente des pièces qui ont déjà leur propre énergie et qui du coup influencent la direction du disque. L’amour, l’amitié, la mort et l’engagement social sont au coeur de ce 10e album du populaire auteur-compositeur.

      Un premier extrait, “Je pense à toi”, est paru en octobre dernier et l’album complet sera disponible sous étiquette Audiogram le 1er décembre. Un événement qui marquera le grand retour de Paul Piché!

      Un rendez-vous avec la sincérité, la générosité et l’espoir. Avec un libre penseur qui chante l’amour aussi poétiquement que les thèmes sociaux qui lui tiennent à cœur. Avec un rassembleur qui réchauffe l’âme.

  • Communiqués

  • Dossiers de presse

  • Photos / pochettes