Biographie

Peter Peter attire l’attention de l’étiquette Audiogram en lui acheminant une démo enregistrée à domicile sur de vieilles machines huit pistes avant de faire paraître à cette enseigne en mars 2011 un premier album réalisé par Howard Bilerman (Arcade Fire, Coeur de Pirate...) au mythique studio Hotel2Tango. Des chansons comme Homa et Porte-bonheur témoignent du désir du jeune artiste de mettre la chanson francophone au diapason des sonorités prisées par la planète musique. Mission accomplie: Homa sera élue en 2011 «Meilleure chanson francophone de l’année» par iTunes. Plusieurs médias internationaux, dont l’infolettre californienne Dead Cool, braquent par ailleurs leurs projecteurs sur l’artiste. Peter Peter se signale sur scène lors de ses participations à plusieurs événements d’envergure, dont les Francofolies de Montréal, Pop Montréal, M pour Montréal, Coup de cœur francophone et Osheaga. Il prend part à la vitrine CMJ Music Marathon à New York en 2012, présente les chansons de son deuxième album dans pas moins de quatre vitrines lors du festival South by Southwest 2013 et deux vitrines lors du Canadian Music Week 2013. Une courte tournée en France le mène notamment aux Printemps de Bourges en 2012.

Une relation d’amour-passion naît entre Peter Peter et les nombreux claviers qu’il se procure à la fin de sa tournée. L’instrument devient la pierre angulaire de la création de son deuxième album qui délaisse le folk de son prédécesseur, sans pour autant le renier, afin d’investir un monde vaporeux sur lequel règnent saxophone et boîtes à rythmes. Une version améliorée de la tristesse paru à la fin de l’été 2012 devient ainsi une auscultation voluptueuse des veines et déveines de la nuit montréalaise.

Réalisé par l’artiste avec le support du multi-instrumentiste Emmanuel Éthier (Cœur de Pirate, Jimmy Hunt) et de Pascal Shefteshy (Martha Wainwright, Daniel Bélanger…), ce deuxième disque compte également sur la participation du saxophoniste Adam Kinner, du bassiste Grégory Paquet (ex-The Stills) et du batteur Francis Mineau (Malajube). L’album fut nommé «Meilleur album francophone de l’année» selon iTunes, un des dix meilleurs albums de 2012 par le journal Voir, et un des meilleurs albums de l’année par Nighlife Magazine, entre autres.