Écouter Pierre Flynn

Pierre Flynn

Vidéos

Médias

  • Biographie

    • Sitôt majeur et vacciné, Pierre Flynn, chanteur et claviériste, forme le groupe rock Octobre. En 1973 paraît le premier album éponyme. L'aventure qui commence réunit les compagnons de la première heure : Jean Dorais, Pierre Hébert, Mario Légaré. La maudite machine, une ode à la rébellion extraite de ce premier album, allait vite s'imposer. Il s'ensuivra des apparitions télé et premiers concerts remarqués au Centre national des Arts d'Ottawa, au Centre Paul-Sauvé de Montréal dans le cadre d'un spectacle pour le journal Québec-Presse, et surtout aux théâtres Capitol de Québec et de Montréal en compagnie du groupe britannique King Crimson.

      En 1974, la sortie de l'album « Les nouvelles terres » consolide leur réputation. Produit avec plus de moyens, ce deuxième opus témoigne de l'ambition et de la passion qui animent le jeune leader du groupe. La musique se fait plus recherchée, l'écriture apprivoise la poésie et de là surgissent les images fortes. Puis vient la parution du troisième album « Survivance », en 1975, s'ensuivront tournées et participation au spectacle « OK nous v'là » présenté le 26 juin 1976 sur le mont Royal devant 400 000 personnes dans le cadre de la Fête nationale du Québec. Participent également à cet événement Harmonium, Beau Dommage, Contraction, les Séguin et Raoul Duguay.

      Parution de L'autoroute des rêves, album ambitieux et orchestral comprenant les pièces Le vent se lève, Insurrection, La prochaine décennie et Le grand départ. Participation à l'événement « Sur le gazon sous les étoiles » avec entre autres Beau Dommage et Harmonium. « Live Chants dans la nuit » paraît en 1978, enregistré en public lors d'un spectacle donné au Théâtre Saint-Denis.

      En 1980, c'est la sortie du dernier album d'Octobre, « Clandestins » un ressourcement souligné par la chanson titre et la pièce L'imaginoir. Puis, une série d'une cinquantaine de spectacles au Québec, en Ontario et dans les Maritimes suivra la sortie de l'album.

      Devant le refroidissement du public à l'égard de la chanson québécoise au début des années 80, Octobre, sans se séparer formellement, rend les armes et offrira son dernier grand spectacle - avant sa dissolution - au Festival du Vieux Port de Montréal en août 1982.

      Désormais, Pierre Flynn se consacrera à la création solitaire. Il écrit avec succès pour d'autres, léguant le meilleur de ses mots. Pauline Julien, Diane Dufresne, Jo Bocan, Louise Forestier, Johanne Blouin, Luce Dufault chanteront sa musique et ses textes. Durant l'été1983, il est invité par Plume Latraverse à participer à l'enregistrement d'un album et à la tournée « À fond d'train » avec le groupe Offenbach.

      Il compose également des musiques originales pour le cinéma (Caffe Italia, Les gens du fleuve), pour des comédies musicales, pour la danse et le théâtre (Avec Lorenzo à mes côtés du Grand Cirque ordinaire). En 1984, Pierre présente son premier véritable spectacle en tant qu'artiste soliste. Trois ans plus tard, il lance son premier album solo « Le parfum du hasard » qui comprends des pièces magistrales comme Sur la route, Possession, L'ennemi et Marcher tout seul.

      La critique réserve à l'artiste un retour triomphal. Après une longue tournée de spectacles partout en province, il remporte en 1988 deux Félix (Album rock de l'année et Arrangeur de l'année) et signe la musique du film Un cirque en Amérique. En juillet de l'année suivante, le groupe Octobre est exceptionnellement reconstitué pour animer la soirée de clôture de la dixième édition du Festival International de Jazz de Montréal. Un grand moment! Flynn se promène ensuite en France, en Corse, en Italie et en Irlande...

      En 1991, la sortie de son deuxième album « Jardins de Babylone » le ramène sur les scènes du Québec. On y découvre un Flynn amoureux et visionnaire. Un an plus tard, il remporte un prestigieux Félix (Auteur-compositeur-interprète de l'année) pour cet album ainsi que le prix CIEL -Raymond Lévesque, distinction soulignant l'apport d'un artiste québécois dans le paysage musical d'ici. Différents événements s'enchaînent alors: tournées, aventures musicales, publication d'une collection définitive Octobre 72-89, et, bien sûr, la paternité avec la naissance de sa fille, Béatrice.

      Les années qui suivent sont consacrées à la gestation de « Mirador » qui voit le jour en mai 2001. L'année suivante, Pierre remporte une nouvelle fois le Félix de l'Auteur-compositeur de l'année au Gala de l'ADISQ. Avec la complicité de Michel Faubert, le spectacle « Mirador » est créé au Cabaret à Montréal, suivi d'une tournée. Résolument électrique et jubilatoire, cette tournée s'achève, à l'été 2003, sur la grande scène des Francofolies de Montréal devant 20 000 personnes.

      Relevant un défi qu'amis et collègues lui lançaient depuis de nombreuses années, Pierre Flynn présente, en 2004, son premier one man show en carrière : « Vol solo ». Seul au piano ou à la guitare, il offre ses chansons sous un éclairage inédit. Public et critiques sont unanimes : c'est une redécouverte! Puis, Pierre participe à la reprise de « Nelligan » d'André Gagnon et de Michel Tremblay sous la direction musicale de l'Orchestre symphonique de Montréal aux côtés de Richard Séguin, Daniel Bélanger et Daniel Lavoie. En 2006, il joue le personnage de Van Helsing dans le spectacle musical « Dracula », qui connaît un franc succès.

      Son nouvel album « Vol solo » sort en avril 2006 sous étiquette Audiogram. Enregistré live, cet album regroupe l'essentiel du spectacle du même nom. Un livre – co-édité par Les 400 coups et par Duchesne et du rêve – sortira en même temps que l'album. Intitulé « Traces dans le sable », cet ouvrage est l'intégrale des chansons de Pierre Flynn dont 24 sont remarquablement mises en images par des illustrateurs de grand talent.

  • Dossiers de presse

  • Photos / pochettes