Écouter Zachary Richard

Zachary Richard

Vidéos

Médias

  • Biographie

    • ZACHARY RICHARD

      Notes biographiques

      Américain, Cajun, Québécois d'adoption mais avant tout citoyen du monde, Zachary Richard est sans contredit un personnage unique dans la francophonie. Né en 1950 à Lafayette en Louisiane, Zachary subit l'influence de la culture populaire américaine tout en développant un lien privilégié avec ses racines cadiennes par l'entremise de ses grands-parents. À l'opposé de la plupart des gens de son âge, il se passionne très tôt pour cet héritage francophone parvenu jusqu'à lui contre vents et marées. Poète et aventurier dans l'âme, le jeune adulte louisianais décide de s'exiler à New York afin d'y entreprendre une carrière de chanteur, en 1972. Reflet de ses origines, sa musique innove en combinant les couleurs du blues et du rock aux traditions musicales de l'ancienne Louisiane francophone. Encore peu réceptifs à ces métissages, au milieu des années 70, les Américains boudent tout d'abord ses chansons ;, mais Zachary n'est pas du genre à se laisser démonter.

      C'est finalement au Québec que le chanteur s'installe et connaît le succès avec son tout premier album, Bayou des Mystères, paru en 1976. Mélange d'américanitude, de racines folkloriques et de charme francophone, sa musique n'est pas sans toucher des cordes sensibles chez les Québécois, qui lui réservent un accueil enthousiaste. Toujours dans la même veine, son deuxième album, Mardi Gras, lance définitivement sa carrière, en 1977, avec le succès international Travailler, c'est trop dur. Grâce à cette chanson, la popularité de Zachary s'étend à la France et au reste de l'espace francophone. En 1978, l'album Migration confirme la réputation grandissante du Louisianais avec la chanson L'arbre est dans ses feuilles, qui fait notamment des ravages au Québec.

      Trois autres disques se succèdent jusqu'au début des années 80 alors que Zachary, appelé par le mal du pays, décide de retourner vivre en Louisiane. Pendant plus d'une dizaine d'années, il se consacre à développer sa carrière américaine, enregistrant cinq autres albums dont la grande majorité des titres sont écrits en anglais. Désormais apprécié à sa juste valeur dans sa contrée natale, Zachary s'éloigne momentanément de la chanson francophone, offrant spectacles et tournées à travers les États-Unis. En 1994, un tournant majeur survient avec sa participation au Congrès Mondial Acadien, tenu au Nouveau-Brunswick. L'artiste renoue alors avec ses racines et décide de revenir à la langue de ses ancêtres. Avec Cap Enragé, son premier album tout français en plus de douze ans, Zachary Richard signe son oeuvre la plus achevée, tant du point de vue musical que poétique. Paru en 1996, ce disque révèle un auteur, compositeur et interprète au sommet de son inspiration, un vieil ami retrouvé qui semble avoir réussi à concilier définitivement sa dualité culturelle. L'émotion est à fleur de peau, magnifiquement équilibrée par la solidité de celui qui a les pieds bien ancrés à la terre.

      Le public ne s'y trompe pas… Les exemplaires de Cap Enragé s'envolent à un rythme effréné alors que la chanson-titre et d'autres nouveaux succès tels que La ballade de Jean Batailleur et Au bord de Lac Bijou dominent tour à tour les palmarès québécois. Cap Enragé devient le plus grand succès francophone dans l'ensemble de la carrière du chanteur. En plus de nombreux spectacles à guichets fermés à Montréal, notamment dans le cadre du Festival International de Jazz et des FrancoFolies de Montréal, Zachary remplit les salles partout sur son passage lors d'une tournée québécoise qui l'amène aux quatre coins de la province. Dans la foulée de ce retour pour le moins réussi, le chanteur franco-américain récolte coup sur coup les Félix de « Chanteur francophone s'étant le plus illustré au Québec » lors des Galas de l'ADISQ 1997 et 1998. Renouant avec la France, il se produit également lors du célèbre festival du Printemps de Bourges, au mois d'avril 1998.

      En plus d'avoir aussi publié trois recueils de poésie (Voyage de nuit - 1979, Faire Récolte – 1996, Feu 2000). Il est membre fondateur d'Action Cadienne, organisme bénévole, voué à la préservation et à la promotion de la langue française en Louisiane.

      En 1999, Zachary Richard se produit au New Orleans Jazz Heritage Festival, en avril, et effectue tout au long de l'année une tournée à saveur acoustique dans plusieurs villes du Québec incluant cinq spectacles à Montréal. Il officie en tant que présentateur lors du grand spectacle qui conclut le deuxième Congrès Mondial Acadien, présenté à Lafayette en Louisiane. Exploit rare, il remporte le Félix du « Chanteur francophone s'étant le plus illustré au Québec » pour une troisième année d'affilée !

      Conteur de grand talent, Zachary sait aussi mettre ses idées sur papier… En novembre, son conte cajun pour enfants L'histoire de Télésphore et de P'tit Edvard paraît aux Éditions Les Intouchables. La parution de l'album anthologie double Travailler c'est trop dur offre enfin au public la chance de redécouvrir sur disque compact une trentaine de chansons connues et moins connues qui aient jalonné sa carrière de 1976-1999. Amalgame du passé et du présent, ce carnet de route impressionnant reflète la passion d'un artiste toujours fidèle à son identité profonde.

      Alors que les ventes au Québec du magnifique album Cap Enragé dépassent les 200 000 exemplaires, le récipiendaire du Félix de « L'Artiste de la francophonie s'étant le plus illustré au Québec », en 1997, 1998 et 1999, continue de consacrer le plus clair de son temps à l'écriture. En 2000, Zachary Richard est producteur d'un documentaire télévisé de langue anglaise qui traite de l'histoire de la communauté cadienne de la Louisiane. Against the Tide est diffusé sur les ondes de la télévision publique américaine (PBS) et remporte le prix du meilleur documentaire historique décerné par le National Educational Television Authority. Dans cette même année, il lance un nouvel album intitulé Coeur fidèle, qui se place d'emblée numéro un au palmarès des albums francophones les plus vendus. En 2001, Zachary Richard remporte le Félix du « Chanteur francophone s'étant le plus illustré au Québec » pour une quatrième année d'affilée !

  • Dossiers de presse