Un deuxième album pour Peter Peter

Après un premier album homonyme salué par la critique et embrassé par les mélomanes francophones et anglophones, Peter Peter sort de sa tanière afin de bénir cet état terriblement proche du bonheur, Une version améliorée de la tristesse (en magasins le 28 août), et d’ausculter les veines et déveines de la nuit montréalaise qui en fièvre ses téméraires habitués dès le coucher du soleil, lorsqu’il ne reste plus qu’à danser, boire et aimer.

Marqué au fer rouge par l’amour-passion que s’est découvert l’auteur-compositeur pour les claviers (« J’en ai acheté plein et j’ai passé des heures à les apprivoiser », se souvient-il), Une version améliorée de la tristesse épouse les déambulations languides des noctambules qui, sous la voûte étoilée, tentent obstinément de mater le spleen en se jouant des matins qui déchantent. Réalisé par Peter avec le support du guitariste Emmanuel Éthier (Cœur de Pirate, Jimmy Hunt) et de Pascal Shefteshy, ce deuxième album – « la suite logique du premier, mais avec beaucoup de changements », dit le chanteur -, compte entre autres sur la collaboration de Grégory Paquet (ex-The Stills) et de Francis Mineau (Malajube).

Premier extrait de ce disque lunaire gorgé de claviers vaporeux et de boîtes à rythmes, Les chemins étoilés (disponible dès maintenant sur Archambault.ca et iTunes), sublime les heures d’exultation que les noceurs arrachent à la nuit quand ils ne sont pas carrément propulsés vers le ciel par le saxophone d’Adam Kinner (une présence forte tout au long de l’album). « Sourions les amis, nous avons triomphé / nous avons retiré le plafond sans faire tomber les murs », applaudit Peter, qui raconte avoir souhaité rendre hommage à la beauté et à la force de ses fidèles compagnons de fortune et d’infortune.

Une version améliorée de la tristesse sera lancé officiellement lors d’un concert présenté à l’occasion du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue le 31 août à 19h au Cabaret de la dernière chance. Un deuxième concert-lancement aura lieu au Cabaret du Mile-End de Montréal le 5 septembre (ouverture des portes à 20h).