Skip to contentSkip to navigation
jeudi, 03 septembre 2020
COMMENT DEBORD lance leur premier album

Le septuor montréalais Comment Debord lance un album qui témoigne de sa façon unique de faire sonner la langue québécoise et de son parti pris pour le groove. À travers ce premier opus, le groupe navigue entre ballades intimistes et pièces dansantes, portées par des claviers aux mille couleurs, des guitares expressives et une solide section rythmique. Alors que les paroles sont signées et principalement interprétées par Rémi Gauvin, la musique est le fruit d’échanges entre les membres de la formation.

D’entrée de jeu, *Chalet *avec ses chœurs veloutés et Ville fantombe, nimbée d’une douce désinvolture, donnent le ton : on a ici affaire à un univers où les multiples influences sont habilement malaxées et mises au service de textes imagés et inventifs.

La palette que déploie le groupe est vaste, comme en font foi la ballade Mots d’Église, réflexion sur la vie de bohème et le syndrome de l’imposteur, l’atmosphérique Quatorze piastres de l’heure, qui flirte avec l’indie-rock, et Chandail principal (chantée par le batteur Olivier Cousineau), une pièce parée d’accents psychédéliques qui dénonce le manque de tolérance et d’ouverture.

Chanson d’amour atypique conjuguant pop des années 70 et 80 et disco-funk, Papier foil est un message d’espoir soulevé par les arrangements de cordes signés Jesse Zubot. Écrite pour un ami, Ogunquit distille une douce mélancolie, tandis que Bay window, interprétée par Alex Guimond et traversée par un envoûtant solo de guitare électrique, se veut une irrésistible invitation à bouger.

Enregistrée principalement en prise directe, la pièce à tendance indie-rock Travailleur autonome parle avec une touche d’humour absurde du vertige et des contradictions des jeunes adultes appelés à faire des choix. En tombée de rideau, Chasseurs de tournades déploie un rock doux et accrocheur.

Comment Debord est composé de Rémi Gauvin (voix, guitare acoustique, guitare électrique, chœurs et piano), Olivier Cousineau (batterie, chœurs, clavinet et voix), Étienne Dextraze-Monast (basse, contrebasse et chœurs), Karolane Carbonneau (guitare électrique et chœurs), Willis Pride (piano, clavinet, orgue, Wurlitzer, synthétiseurs et chœurs), Alex Guimond (chœurs et voix) et Lisandre Bourdages (percussions et chœurs).

Réalisé par Warren C. Spicer (Plants and Animals, Chocolat, Ludovic Alarie), l’album Comment Debord a été enregistré au studio Mixart, majoritairement sur ruban analogique.

Vous aimez nos artistes et leur musique ?

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle.

Suivez-nous aussi sur Twitter, Facebook, Instagram & Youtube.