Skip to contentSkip to navigation
vendredi, 02 novembre 2018
ELLIOT MAGINOT présente Comrades
ELLIOT MAGINOT présente Comrades

Il nous avait séduits avec Young/Old/Everything.In.Between, son premier album paru en 2015. Voilà qu’Elliot Maginot nous renverse avec Comrades, une nouvelle offrande foisonnante qui permet de constater le chemin parcouru, au propre et au figuré, l’artiste ayant depuis offert plus de 200 prestations dans une dizaine de pays, dont l’Australie.

Coréalisé en toute complicité par Elliot Maginot et Connor Seidel (Matt Holubowski, Coco Méliès, Soran), Comrades propose de riches atmosphères qui ont pour assise la voix agile et expressive de l’artiste. Oscillant entre mélancolie, espoir et résignation, ce dernier observe le monde qui l’entoure et s’interroge sur la détresse ambiante et le mal-être de sa génération. Des idéaux inatteignables aux compromis auxquels il faut se résoudre en passant par la fragilité des rapports humains, le regard qu’il porte est à la fois lucide et sensible.

De l’enlevante Common Place (Comrade I) et sa rythmique bondissante à la délicate Am I Here Now?, couchée sur un somptueux lit de cordes et de voix, l’album nous entraîne dans un univers jalonné d’envoûtantes trouvailles sonores. Les arrangements de saxophone qui ornent quelques titres leur confèrent une couleur singulière.

Doté d’une voix expressive capable de véhiculer les plus fines nuances, l’artiste construit des harmonies élaborées, n’hésitant pas à convoquer ses amies chanteuses, dont Mélanie et Stéphanie Boulay, Sarah Bourdon, Ariane Brunet et Marie-Claudel Chénard, pour ponctuer la touchante Eugene, inspirée par son grand-père, la lumineuse Let Me In ou encore la rassembleuse Second Light.

L’auteur-compositeur-interprète a le don de concocter des couplets riches en émotions et des refrains fédérateurs qui soulèvent et transportent. Chez lui, les ballades ouatées (Stay Gold) et les mélodies teintées d’une douce tristesse (Heart of Beauty) se glissent parmi des airs eighties pleinement assumés (Purging Days). Elliot Maginot atteint des sommets d’intensité sur Call Your Mother, qui passe du recueillement à une finale jubilatoire.

Elliot Maginot est accompagné sur Comrades par Vithou Thurber-Promtep (piano, orgue, voix), Émile Farley (basse, contrebasse), Mathieu Leguerrier (batterie, voix), Mariane Bertrand (violoncelle, voix), Nick Ferraro (saxophone) et Jesse Mac Cormack (steel drums).

Vous aimez nos artistes et leur musique ?

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle.

Suivez-nous aussi sur Twitter, Facebook, Instagram & Youtube.