Écouter Soran

Soran

Spectacles

mardi

Trois-Rivières Québec, Canada

Soran

En apéro de Charlotte Cardin

samedi

Montréal Québec, Canada

Soran

La Nuit Blanche à Montréal en Lumière avec Jordann en première partie

20h00

Actualités

Plus de nouvelles

Médias

  • Biographie

    • Born on the south shore of Montreal from a Japanese mother and a French father, Soran grew up surrounded by his dad’s musical instruments. He experimented with them, even though his father didn’t accompany him during this learning process. At age four, Soran played drums, but his brother refused to join him on bass, so he abandoned music for the first time. After a few years playing percussions in high school, he once again moved on in order to focus on visual arts.

      At the time, he stopped actively listening to music, satisfied to eavesdrop on whatever happened around him. During a trip to New York, he bought a guitar from a homeless person and rediscovered the pleasure of playing right away. Music came back into his life with a pure dose of inspiration. He recorded a fifteen-second video in his bedroom that received hundreds of reactions on social media, much to his surprise. Several other videos followed – often outstanding covers of songs he’d heard only once, and then recreated in his own style. In order to remain humble in the face of this exponential online success, he would perform anonymously in the metro. This is where La Voix noticed him, in 2015. A few months later, all four of the TV show’s coaches were drawn to his reggae version of Hotel California.

      Much fonder of playing music than listening to it, Soran returned to songwriting with his unique touch on catchy pop compositions that make people want to dance and sing along. Before committing to one of the labels that offered him a record deal, Soran decided to play guitar in the metro again. He also traveled across the province to give a series of self-produced concerts, just for the fun of playing and sharing his music on stage. In the autumn of 2016, Audiogram announced the young sensation’s signature, who released a first single: I Wish. Over fifty shows followed, all across his home province, notably as an opening act for established artists Geoffroy, Bobby Bazini, Gabrielle Shonk, Aliocha and Alex Nevsky.

      In the fall of 2018 Soran presented a first EP of six original songs on which he plays all the instruments and co-produced with Connor Seidel (Matt Holubowski, Elliot Maginot, Charlotte Cardin). Since its sold-out record launches in Montreal and Quebec City, the EP's songs have garnered over 10 million streams around the world.

      Despite his increasingly busy tour life, the young sensation continues to record content to share with its audience on social networks, where it all began. With 120,000 subscribers on YouTube and 100,000 on Instagram, expectations are high but Soran never ceases to amaze.


      Né sur la Rive-Sud de Montréal d’une mère japonaise et d’un père français, Soran a grandi entouré des instruments paternels, sur lesquels il pouvait expérimenter et apprendre, bien que ce dernier n’ait jamais pris le temps de l’accompagner dans le processus. À quatre ans, il joue de la batterie, mais son frère refuse de l’accompagner à la basse : il délaisse la musique pour une première fois, et, après quelques années aux percussions dans l'harmonie de son école secondaire, s'en éloigne à nouveau en faveur d'un programme axé sur les arts visuels.

      À peu près en même temps, il cesse d'écouter de la musique, se satisfaisant de celle qu'il entend autour de lui. Puis, lors d'un voyage à New York, il achète une guitare à un itinérant, et, dès lors, redécouvre le plaisir de jouer : la musique revient, et l'inspiration est brute. Dans sa chambre, il enregistre une vidéo de quinze secondes qui, à son étonnement, obtient des centaines de réactions sur les réseaux sociaux. Plusieurs autres vidéos suivent - souvent des versions inouïes de chansons entendues une seule fois et refaites à sa main - et, pour rester humble face à un succès en ligne grandissant, il développe l'habitude d'aller jouer dans l’anonymat du métro. C'est là qu’en 2015 La Voix le remarque. Quelques mois plus tard, les quatre coachs de l'émission se retournent pendant son adaptation reggae de Hotel California.

      Préférant jouer de la musique qu'en écouter, il se remet à la composition, imprégnant d'une touche particulière des pièces pop qu'il veut immédiates, pour qu'elles puissent être chantées et dansées. Suivent quelques offres de labels; Soran, avant de s'engager, préfère retourner gratter sa guitare dans les couloirs du métro, et en profite pour traverser la province via une série de concerts autoproduits - pour le plaisir de jouer, de partager sur scène. Puis, à l'automne 2016, Audiogram annonce la signature de la jeune sensation, qui fait paraître semaines plus tard un premier single : I Wish. S’en suit une cinquantaine de spectacles au Québec, notamment en premières parties de Geoffroy, Bobby Bazini, Gabrielle Shonk, Aliocha et Alex Nevsky.

      À l’automne 2018 Soran présente un premier EP de six chansons originales sur lequel il joue l'entièreté des instruments et assure la coréalisation, appuyé par Connor Seidel (Matt Holubowski, Elliot Maginot, Charlotte Cardin). Depuis les spectacles-lancements présentés à guichets fermés à Montréal et Québec, les chansons du EP cumulent plus de 10 millions d’écoutes sur les plateformes de streaming à travers le monde.

      Malgré la vie de tournée qui s’accentue, la jeune sensation continue de produire du contenu pour son public sur les réseaux sociaux, là où tout a commencé. Avec 120 000 abonnés sur Youtube et 100 000 sur Instagram, les attentes sont grandes mais Soran saura toujours les surprendre.

  • Dossiers de presse

  • Photos / pochettes

Inscrivez-moi à l’infolettre Audiogram

  • Notre infolettre Audiogram présente en primeur l’actualité de nos sorties d’album, tournées de spectacle et promotions de boutique en ligne.

Vous comprenez qu’en soumettant ce formulaire, vous autorisez Audiogram à communiquer par voie électronique avec vous.

Vous pouvez retirer votre consentement en tout temps, en vous désabonnant grâce au lien présent dans le bas de chaque communication que vous recevrez.